Bénin

Bénin

Le choc du Bénin

Par Bibirose
Le choc du Bénin

En deuxième année d'étude d'infirmière, BibiRose obtient en 2004 l'autorisation d'effectuer un stage de cinq semaines à l'étranger. Son choix se porte alors sur un dispensaire de Cotonou au Bénin. Une mission à but humanitaire qui lui a permis, pour ce premier voyage en dehors de l'Europe, d'allier découverte et imprégnation profonde dans la culture du pays.

Pour nous, BibiRose se replonge dans ses souvenirs...

"On parle souvent du choc de l'Inde, moi je parle du choc du Bénin. Et pour cause, en 2004 j'ai alors 21 ans et je n'ai jamais pris l'avion pour quitter la France. Mes plus lointains périples sont l'Allemagne et l'Angleterre en voyages scolaires.

20h40: Arrivée à l'aéroport de Cotonou, l'avion a 30 minutes de retard, ils annoncent 32°C à l'extérieur. La sortie de l'avion est surprenante, une vague de chaleur et d'humidité me claque de plein fouet. Cela fait 30 secondes que j'ai quitté l'avion et je suis déjà trempée, ça donne la couleur!

22h10: J'ai enfin récupéré mes bagages (deux énormes sacs pouvant me contenir moi-même si vraiment je le voulais) et passé la douane (non sans mal). En sortant, surprise : personne ne m'attend... Du moins personne que je n'espérais car je fus prise d'assaut par une horde de taxis motos alias Zemidjans. Je les écarte gentiment et me mets alors à attendre dans le noir - plus d'une heure - joie de l'arrivée !

Me rendant à l'évidence, personne ne viendra plus me chercher au milieu de la nuit. Deux choix s'offrent alors à moi : dormir à l'aéroport ou rentrer en Zem. Me voilà donc partie, de nuit, trente kilos de bagages sur le guidon de la mob et dix sur mon dos, tout ça à deux sur sa petite Yamaha. Comme on dit : l'aventure c'est l'aventure.

Une demi-heure de trajet pour observer que les éclairages n'existent qu'auprès de l'aéroport et de la route des ambassades qui est goudronnée. Tout le reste de la ville est éclairée aux bougies et faite de pistes de sable. Une demi heure de temps pour me rendre compte de la pauvreté de ce pays que je n'imaginais même pas, une demi heure pour me rendre compte que les gens dorment dans la rue, et y meurent aussi.

Prise alors de panique avec mes kilos de bagages remplis de fournitures qu'ils n'ont pas, je me tente une explication à base de "Je suis française hein? Je suis infirmière! Mission humanitaire (genre cela va me sauver de la dépouille)". Alors que je ne suivrais pas un inconnu dans Paris, je m'aventure à suivre dans ce pays quelqu'un qui n'a rien de ce que je possède en comptant qu'il m'amène à bon port...

Et bien c'était sans compter sur le fait que les deux euros que j'avais proposé à ce brave type qui me conduisait et me décrivait tout sur notre chemin tel un gentil guide. Cela représentait presque le salaire de toute une journée! La meilleure course du mois pour mon chauffeur alors autant m'emmener à bon port et tenter de rafler quelques centimes de plus ce que je fis avec plaisir. Après ma visite guidée, mon chauffeur a même négocié avec le veilleur de nuit du couvent ('hébergement est prévu chez des soeurs dominicaines) car celui-ci n'avait pas du tout l'intention de me laisser entrer.

A mon arrivée Soeur Agnès rit de me voir venir ainsi toute seule et m'explique qu'elle a bien envoyé quelqu'un nous chercher... mais qu'il en a oublié une, en l'occurence moi! Nous étions trois infirmières à arriver ce jour là.

La nuit fut donc courte car le lit était dur (très dur), l'oreiller si lourd que je dus le trainer pour le changer de côté! Et une chaleur étouffante comme je n'avais jamais connue. N'oublions pas le détail qui tue : la messe nous réveille à 06h du matin! Réveil : douchette froide et petit déjeuner frugal avant de prendre les Zemidjans pour découvrir le dispensaire.

Vivez la suite de la découverte du Bénin par BibiRose. Un premier voyage qui lui a donné le virus et sera le début de beaucoup d'autres... Découvrez les nombreux voyages de BibiRose dont le dernier à La Réunion et l'île Maurice.

Commentez cet article
ENTREZ dans la communauté Tripper Tips EN 3 ÉTAPES !

Parcours de trippers

Carte de voyage :
Carte de voyage : Ecosse

Par Mike